EXPERIENCE BLAST

 

Une vie de souvenirs

Les premiers coups de pédale sont incertains, avec une difficulté à se lâcher et un guidon un peu tremblant. Mais en un instant, les voilà partis ; les wouhouuuu et aaaaaah résonnent alentour, et un cycliste est né. Des premiers tours de roue confiants aux figures et cabrages ; une fois la maîtrise atteinte, les premiers jalons s’accumulent vite tout au long de l’enfance, et les souvenirs sont impérissables. À ceux qui connaissent le sentiment de liberté du tout premier vélo, qui se souviennent de la confiance et de la camaraderie qui englobent cet univers, nous adressons cette invitation : ravivez ce souvenir ! Bonjour deux-roues, bonjour indépendance.

Les sensations sont universelles, mais chaque histoire est unique. Nous avons demandé à quelques compagnons cyclistes de nous raconter leurs souvenirs de première sortie les plus précieux :

BLAST MTB Bike

JULIEN ABSALON

papa de Tom (9 ans) et Louca (5 ans)

Faisant partie des meilleurs VTTistes de XC de tous les temps, Julien Absalon a vu son lot de bouffonneries à vélo. Mais pour ce professionnel fraîchement à la retraite, rien n’égale le premier cabrage de son fils.

Ce père de deux enfants sourit : « Tom était dehors depuis des heures, lorsqu’il m’a appelé pour venir le regarder. C’était superbe. Si vous regardez les enfants sur leurs vélos, vous verrez immédiatement le plaisir et l’amusement qu’ils en tirent. Tom et Louca évoluent à une vitesse incroyable. À présent, je suis obligé de rouler à côté d’eux, je ne peux plus les suivre en courant, comme avant ! Ils ont presque directement pris les bons gestes et progressent extrêmement vite. »

À son intonation, on entend une certaine nostalgie : « les voir jouer ensemble sur leurs vélos me rappelle comment mon frère et moi nous amusions sur nos BMX. Tom commence à faire des sauts maintenant, mais heureusement Louca est prudent et connaît ses limites, alors il ne le suit pas... pour l’instant ! De temps en temps, je leur dis de ralentir ou de passer un passage du sentier, mais... » il s’interrompt, un sourire étiré jusqu’aux yeux : « ce sont des enfants, ils savent comment s’y prendre pour tomber. »

Kid riding BLAST bike

TIMON & NOEMI RUEGG

23 et 18 ans

Pour les frère et sœur suisses, Timon et Noemi Ruegg, les vélos ont toujours fait partie de la famille. À tel point qu’ils ne se souviennent pas n’avoir pas roulé en vélo.

« Ce n’est pas tout à fait vrai », commence Noemi, 18 ans, cinq ans plus jeune que Timon. « Lorsque j’étais vraiment jeune, je me souviens être restée debout dans le jardin avec mon appareil photo pendant que Timon et Silas, le deuxième de la fratrie, préparaient de super sauts. J’ai toujours voulu rouler avec eux, mais j’étais trop petite, et j’avais peur. » Timon rit à l’évocation de ce souvenir : « C’est tellement vrai ; ça ne devait pas être facile pour toi de jouer avec nous au début, ou même de nous suivre lors des sorties en famille. Nous ne te facilitions pas la tâche. À la moindre occasion, Silas et moi faisions des sauts. Bien que plus jeune que moi, il a toujours été meilleur, mais il faisait en sorte que je puisse le suivre ! »

Noemi a ensuite hérité des anciens vélos de ses frères, ainsi que de leur courage et leur amour pour le cyclisme. « J’ai toujours dit qu’un jour, je serais plus forte qu’eux. Ils se contentaient de rire et de dire que je n’y arriverais jamais. » Mais avec un grand nombre de propositions en équipes internationales et de titres nationaux derrière elle, Noemi semble se rapprocher de sa promesse.

BLAST Sticker kit

Michael VALGREN

papa d’Axel (3 mois)

« Mon premier vélo ? » Michael Valgren réfléchit en silence. « J’aimerais pouvoir dire que je m’en souviens véritablement, mais c’est plutôt grâce à des photos. Il était rouge et blanc, avec des stabilisateurs, et je l’avais eu pour le Nouvel An. Mais je me rappelle quand mon père avait enlevé les petites roues, par contre ! » ajoute-t-il, triomphant : « il m’avait poussé avec un bâton et tout d’un coup, je roulais tout seul à vélo. »

Valgren a tout de suite aimé le vélo. Ces premiers coups de pédale vers la liberté sont devenus le point central de tous les après-midis libres et week-ends, passés à reproduire le Tour de France sur les côtes alentour que les enfants avaient surnommées l’Alpe d’Huez. Ce pilote du NTT Pro Cycling poursuit, un sourire timide aux lèvres : « tous mes copains me battaient... Vous n’allez pas me croire, mais aujourd’hui encore, ils aiment me taquiner à propos de ces moments. »

Il est aujourd’hui débordant d’amour pour son nouveau-né de 3 mois. Mais dès qu’il sera assez grand, aucun doute que celui-ci héritera de l’énergie contagieuse de Valgren, qui le poussera à sortir faire du vélo : « j’ai hâte de lui apprendre à faire du vélo. Une fois que vous avez appris, c’est une chose que vous n’oubliez jamais, et je veux être celui qui lui transmettra ça. Je veux qu’il grandisse en faisant du vélo, et avec l’envie d’être dehors et d’être libre ; c’est tout l’enjeu. »

Rejoignez-nous. Pour fêter le lancement de BLAST, nous ouvrons la campagne Liberté d’explorer à tous ceux qui expérimentent cette liberté à vélo. De nouveaux vélos pour la famille ne peuvent qu’être bénéfiques ; partagez avec nous vos souvenirs inoubliables avec #FreedomToExplore sur les réseaux sociaux.

DISCOVER BLAST